Epistrophy La revue de jazz | The jazz journal
Accueil > Informations > Equipe et comité / Editorial collective

Equipe et comité / Editorial collective

 



 Directeur de la publication / Editor in chief

Matthieu Jouan

Matthieu Jouan Également directeur de la publication du magazine Citizen Jazz depuis 2001. Auteur de Notoriété et légitimation en jazz : l’exemple de Rahsaan Roland Kirk, ed. Harmattan 1999. Commissaire général de 100ansJazz, commémoration du centenaire de l’arrivée du jazz en Europe.
Also founder in 2001 of the magazine Citizen Jazz and current publisher. Has published Notoriété et légitimation en jazz : l’exemple de Rahsaan Roland Kirk, ed. Harmattan 1999. Curator of 100ansJazz, commemoration of the 100th anniversary of the arrival of jazz in Europe.

 Comité éditorial / Editorial Team

Pauline Cornic

Université Rennes 2

Pauline Cornic, doctorante à l’Université Rennes 2 sous la direction d’Emmanuel Parent. Sa thèse porte sur la filiation esthétique liée au blues, à travers l’analyse de l’interprétation vocale chez Bessie Smith, Billie Holiday et Janis Joplin.
PhD student at the University of Rennes 2 under the direction of Emmanuel Parent. Her thesis focuses on the aesthetic filiation related to the blues, through the analysis of vocal interpretation by Bessie Smith, Billie Holiday and Janis Joplin.

Joana Desplat-Roger

Université Paris Nanterre

Joana Desplat-Roger, agrégée de philosophie. Doctorante sous la direction de Peter Szendy à Paris Nanterre. Sa thèse porte sur l’échec de la philosophie du XXe siècle à penser le jazz.
PhD student at Université Paris Nanterre in Philosophy. Her thesis focuses on the failure of the twentieth-century philosophy to conceive jazz.

Thomas Horeau

Université Paris 8

Thomas Horeau, docteur de l’Université Paris 8 en Études théâtrales. Sa thèse porte sur les relations esthétiques et culturelles entre le champ jazzistique et le champ théâtral.
PhD at Paris 8 University in Theatre Studies. His thesis focuses on the aesthetic and cultural relations between the fields of jazz and theatre.

Edouard Hubert

Université Paris-Sorbonne - Paris 4

Edouard Hubert, doctorant à l’Université Paris-Sorbonne - Paris 4 sous la direction de Laurent Cugny. Sa thèse porte sur la question du style chez Jackie McLean.
PhD student at the University Paris-Sorbonne – Paris 4 under the supervision of Laurent Cugny . His thesis focuses on the question of style in Jackie McLean’s music.

 Comité de lecture / Editorial Board

Alf Arvidsson

Umeå University (Sweden)

Alf Arvidsson is professor in ethnology at Umeå university, where he took his PhD in 1991 with a thesis on the music history of a small industrial town. Specializing in folklore and ethnomusicology, he has written several works dealing with Swedish jazz history and 20th century popular music in general. He is a member of the Group for Swedish Jazz History. Recent works include a larger study on the change of jazz from dance to art music in Sweden, Jazzens väg inom svenskt musikliv (2011), and articles ’Mike’ disc-courses on jazz : discursive strategies in the writings of Spike Hughes, 1931-33. Popular Music History, vol 4 (2009), no 3, pp 251-269, and (with Jörgen Adolfsson :) Ett minne för livet : A Swedish music collective. Jazz Research Journal 2011 (vol 5/1-2), pp 142-152. Soon to be published is his edition of Jazz, Gender, Authenticity : Proceedings of the 10th Nordic Jazz Research conference, Stockholm August 30-31 2012..

Simon Barber

Birmingham Centre for Media and Cultural Research (United Kingdom)

is a researcher at the Birmingham Centre for Media and Cultural Research in the UK. His publications have included work on the mediation of jazz production, the culture of jazz collectives in the UK, and the development of the smooth jazz radio format. He recently completed a three-month knowledge exchange project with British jazz label Edition Records, which was funded by the AHRC.
Simon Barber studied music at the Liverpool Institute for Performing Arts and holds a PhD from the University of Liverpool. He is one half of the songwriting team Sodajerker and the producer and co-presenter of the popular iTunes podcast Sodajerker On Songwriting. For more information, see : Simon Barber.

Philippe Baudoin

Indépendant (France)

Pianiste de jazz, chercheur et auteur d’ouvrages musicologiques et historiques. Enseigne (ou a enseigné) le piano, l’harmonie, les techniques et l’histoire du jazz à Paris IV-Sorbonne, à la Cité de la musique, au CIM et dans plusieurs écoles de jazz et conservatoires parisiens. A participé à plusieurs émissions sur France musique et France culture ainsi qu’à de nombreuses rééditions de disques. A réalisé quatre expositions et apparaît dans plusieurs documentaires sur le jazz dont un réalisé par Alain Resnais sur Gershwin. Il est aussi membre de l’Académie du jazz et co-leader de l’Anachronic Jazz Band.

Christian Béthune

CIEREC / Indépendant (France)

Docteur en philosophie, HDR en « épistémologie des disciplines artistiques ». Chercheur associé au CIEREC (Centre Interdisciplinaire d’Etude et de Recherche sur les Expressions Contemporaines). Auteur de Le rap une esthétique hors la loi (Autrement 2003) ; Adorno et le jazz (Klincksieck 2003) ; Pour une esthétique du rap (Klincksieck 2004) ; Le jazz et l’Occident (Klincksieck 2008).

Rashida K. Braggs

Williams College (U.S.A.)

Rashida K. Braggs is Associate Professor in Africana Studies and affiliate faculty in American Studies and Comparative Literature at Williams College in Massachusetts, USA. Her book Jazz Diasporas : Race, Music and Migration in Post-World War II Paris (2016) investigates African American jazz musicians and jazz production as they migrated to 1946-1963 Paris. In her current manuscript and accompanying performance project, she investigates migratory experiences of black jazz women performers of African descent in, from and between Francophone cities. Trained in performance studies, Braggs consistently introduces a performative lens to African diasporic cultural expressions, from jazz to sports to mass media. As a scholar-performer, she creates performances that mix acting, dancing, singing and spoken word.

Christian Broecking

Hochschule Luzern (Switzerland)

Dr. Christian Broecking, sociologist and musicologist, curated the international conferences “A Transatlantic Dialogue on the Societal Relevance of Music” (Heidelberg Center for American Studies, 2012 and 2013). He is the author of several books on African American culture (“Der Marsalis-Komplex”) and writes for newspapers as well as for music journals, he also produces radio features. Christian Broecking was the founding program director of Jazz Radio Berlin (1994–1998) and program director of Klassik Radio in Frankfurt (2000–2003). He has lectured at the universities of Frankfurt, Heidelberg, Basel, Luzern and Berlin as well as at the Winterthurer Institut für aktuelle Musik (WIAM). Currently he is a senior research assistant at Hochschule Luzern. In 2004 he founded the Berlin based Broecking Publishing House.

Marie Buscatto

Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne (France)

Professeure en Sociologie à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et chercheure à l’IDHES (Paris 1 – CNRS). Sociologue du travail, du genre et des arts, elle s’intéresse également aux questions de méthode. Fondés sur ses premières recherches sur la place des femmes dans le monde du jazz, ses travaux actuels portent sur les difficultés d’accès, de maintien et de promotion des femmes dans les mondes de l’art, et plus largement dans les professions prestigieuses encore très masculines, ainsi que sur les manières dont la création artistique est affectée par des processus genrés. Elle étudie aussi les pratiques, les trajectoires et les professionnalités artistiques. Elle développe enfin une réflexion épistémologique sur les ethnographies du travail organisé.

Clément Canonne

IRCAM-CNRS-Sorbonne Université (France)

Clément Canonne est chargé de recherche au CNRS, rattaché à l’équipe Analyse des Pratiques Musicales au sein de l’UMR 9912 « Sciences et Technologies de la Musique et du Son » (IRCAM-CNRS-Sorbonne Université). Ses recherches portent principalement sur la question de l’improvisation, envisagée à la fois comme pratique et comme paradigme. Son travail récent a fait l’objet de publications dans plusieurs revues internationales (Cognition, Music Theory Online, Revue de Musicologie, Psychology of Music, etc.). Il s’intéresse également à la philosophie de la musique : il a dirigé un ouvrage collectif consacré aux Perspectives philosophiques sur les musiques actuelles (Delatour, 2017) et a traduit et introduit, en collaboration avec Pierre Saint-Germier, une sélection des Essais de philosophie de la musique de Jerrold Levinson (Vrin, 2015).

Vincenzo Caporaletti

Macerata University (Italy)

Italian musicologist, composer and jazz guitarist, is Professor of Transcultural Musicology in Macerata University and Professor of Music in the “S. Cecilia” Conservatory of Music (Rome), where he teaches Jazz Analysis. He is editor of the scholarly book series “Grooves : Collana di Studi Musicali Afro-Americani e Popular”. Among his books, Jelly Roll Morton, the ‘Old Quadrille’ and ‘Tiger Rag’ : An Historiographic Revision (2011) ; Swing & Groove (2014).

Vincent Cotro

Université François Rabelais, Tours (France)

Vincent Cotro est musicologue et professeur à l’Université de Tours. Son enseignement et ses recherches sont consacrés au jazz et aux musiques improvisées. Il a publié dans de nombreuses revues dont la Revue de musicologie, Les Cahiers du Jazz ou encore Jazz Research/Jazz Forschung. Il est auteur de Chants libres, le free jazz en France (1999), John Coltrane : l’œuvre et son empreinte (2011) et traducteur de plusieurs ouvrages publiés aux éditions Outre Mesure (Paris). Chroniqueur régulier pour Jazz Magazine / Jazzman, son dernier livre, Miles Davis : Tutu est publié aux éditions Sceren/CNDP.

Laurent Cugny

Université Paris-Sorbonne Paris IV. (France)

Professeur des universités Université Paris- Sorbonne, musique et musicologie. Directeur de publication de la revue « Les Cahiers du jazz » (2004-2006). Coordinateur du projet Histoire du jazz en France, soutenu par l’Agence Nationale de la Recherche (2009-2011). Principales publications : Las Vegas Tango - Une vie de Gil Evans (éd. P.O.L., 1989). Electrique - Miles Davis 1968-1975 (André Dimanche, 1993). Analyser le jazz (Outre Mesure, 2009). Eurojazzland (Northeastern University Press), 2012, ouvrage collectif, coordination avec Luca Cerchiari et Franz Kerschbaumer. La catastrophe apprivoisée, (Outre Mesure, 2013), ouvrage collectif, coordination avec Vincent Cotro et Philippe Gumplowicz. Histoire du jazz en France – Tome 1 : du milieu du XIXe siècle à 1929, (Outre Mesure, 2014). Musicien : Concerts et enregistrements avec Gil Evans (1987) Directeur musical de l’Orchestre National de Jazz (1994-1997) Opéra-jazz « La tectonique des nuages », Grand Prix de l’Académie du jazz (2010).

Pierre Fargeton

Université Jean-Monnet. Saint-Étienne (France)

Pierre Fargeton est maître de conférences à l’université Jean-Monnet (Saint-Étienne) depuis 2015. Il est l’auteur d’un livre sur la dernière période de Django Reinhardt (La Modernité chez Django, Aubais, Mémoires d’Oc, 2005) et d’un ouvrage sur le compositeur André Hodeir (André Hodeir, le jazz et son double, Lyon, Symétrie, 2017, récompensé par le Prix du Livre de jazz 2017). Il prépare actuellement un essai sur le critique de jazz Hugues Panassié.

Pierre Genty

Musicologue indépendant (France)

Musicologue spécialisé dans l’histoire et l’analyse du jazz, il a travaillé sur les saxophonistes, notamment Barney Wilen (mémoire de Master 2, projet Histoire du jazz en France) et Michael Brecker (Cahiers du jazz, n°7). Sa thèse (OMF, Paris 4-Sorbonne en 2010) interroge la notion de l’influence à travers l’étude des successeurs de Lester Young.

Martin Guerpin

Université Paris-Sorbonne Paris IV. (France)

Martin Guerpin est agrégé de musique, ancien élève de l’École Normale Supérieure et du Conservatoire National Supé­rieur de Musique de Paris. Il prépare un doctorat sur les « Enjeux esthétiques de la réception du jazz dans le monde musical savant parisien de l’entre-deux-guerres » sous la direction de Lau­rent Cugny (Université Paris-Sorbonne) et de Michel Duchesneau (Université de Montréal). Ses recherches portent également sur l’histoire de la musique dans la France du premier XXe siècle, ainsi que sur les processus de création à l’œuvre dans l’improvisation. Martin Guerpin est lauréat du prix Socan-Proctor (2013) et du prix de la Société Québécoise de Recherche en Musicologie (2013). Ses travaux ont notamment fait l’objet de publications dans les Cahiers de la SQRM (2014) et dans Eurojazzland, ouvrage publié en sous la direction de L. Cerchiari, L. Cugny et F. Kerschbaumer (Northeastern University Press, 2012). Il enseigne l’histoire et l’analyse du jazz au Conservatoire de Paris et l’improvisation jazz à l’Institut d’Études Politiques de Paris (Sciences-Po). Depuis 2014, il fait partie du comité directeur de la revue Les Cahiers du Jazz.
Saxophoniste, il se produit régulièrement avec le Gil Evans Paris Workshop de Laurent Cugny

Kristin McGee

University of Groningen (‎Netherlands)

Kristin McGee is Associate Professor of Popular Music at the University of Groningen in the Netherlands. She is also the current Chair of the IASPM Benelux chapter. She has published a book on jazz women in film and television (Some Liked it Hot : Jazz Women in Film and Television, 1928-1959) and is currently working on a project investigating crossover jazz scenes in the Netherlands. Her research themes include new media, gender, race, performance practice, jazz, audiovisual media, transnational popular music and globalization. She is also a saxophonist and has contributed to performance art, fusion, jazz and popular music ensembles in Chicago and Groningen. She is the current director of the Groningen Student Big Band. She also works with Dutch mixed-media collective Hora Est, a poetry, film, music exposition group.

Robert Hodson

Hope College, Michigan (U.S.A.)

Robert Hodson is a Professor of Music at Hope College (Holland, Michigan, USA), where he teaches music theory, jazz performance, and Japanese studies. He is the author of Improvisation, Interaction and Interplay in Jazz (Routledge, 2007), and has conducted ethnographic field research, funded by ASIANetwork and the Freeman Foundation, focusing on the Tokyo jazz scene.

Wolfram Knauer

Jazzinstitut Darmstadt (Germany)

Wolfram Knauer is a musicologist and the director of the Jazzinstitut Darmstadt since its inception in 1990. He has written and edited more than 14 books on jazz and serves on the board of editors for the scholarly journal Jazz Perspectives. His most recent books are critical biographies of the trumpeter Louis Armstrong (2010) and the saxophonist Charlie Parker (2014). He has taught at several schools and universities and was appointed the first non-American Louis Armstrong Professor of Jazz Studies at the Center for Jazz Studies, Columbia University, New York, for spring 2008.

Anne Legrand

Bibliothèque Nationale de France (France)

En charge des archives du fonds Charles Delaunay de 1998 à 2008 au Département de l’Audiovisuel de la BnF, elle travaille aujourd’hui au Département de la Musique. Docteur en histoire de la musique et musicologie et auteur d’une biographie sur Charles Delaunay, Charles Delaunay et le jazz en France des années 1930 et 1940, (éditions du Layeur, 2009, et mention spéciale du jury du Prix Muses 2010), elle est co-commissaire de l’exposition Vogue, l’aventure d’une maison de disques en 2011 à la BnF, et conseiller scientifique de l’exposition Django Reinhardt, Swing de Paris en 2012 à la Cité de la Musique. Elle écrit également pour Jazz Magazine – Jazzman et Les Cahiers du Jazz.

Ingrid Monson

Harvard University (U.S.A.)

Ingrid Monson is the Quincy Jones Professor of African American Music at Harvard University, where she holds a joint appointment in the departments of Music and African and African American Studies. She is a noted jazz scholar and ethnomusicologist with a life long interest in the relationships among music, race, aesthetics and politics. Her book Freedom Sounds : Civil Rights Calls Out to Jazz and Africa addresses these issues in the jazz world of the 1950s and 1960s. She is also author of Saying Something, which addresses the interactive and communal dimensions of jazz improvisation as a musical process. She has been awarded many honors including most recently a Guggenheim Fellowship, a Radcliffe Institute Fellowship, and a Stanford Humanities Center fellowship. She is currently working on a book about Malian balafonist Neba Solo, entitled Kenedougou Visions and a series of essays on aesthetics and the body.

Gilles Mouëllic

Université Rennes 2 (France)

Professeur en Etudes cinématographiques et musique, co-directeur de la collection Le Spectaculaire/cinéma des Presses Universitaires de Rennes, Gilles Mouëllic enseigne le cinéma et le jazz à l’université Rennes 2 où il a animé le programme ANR Filmer la création artistique (2009/2012) au sein de l’équipe d’accueil Arts, pratiques et poétiques (EA 3208) dont il est également le directeur. Outre de nombreux articles et conférences consacrés aux rapports entre la musique et le cinéma en général (et le jazz et le cinéma en particulier), il a codirigé plusieurs ouvrages collectifs et il est l’auteur notamment de Jazz et cinéma (Cahiers du cinéma, 2000), Le jazz, une esthétique du XXe siècle (Presses Universitaires de Rennes, 2000), La Musique de film (Cahiers du cinéma/SCEREN-CNDP, 2003), ainsi que d’un recueil d’entretiens : Jazz et cinéma : paroles de cinéastes (Séguier/Archimbaud, 2006). Il a codirigé à l’automne 2010, avec Jean-Pierre Criqui, le numéro 112/113 des Cahiers du Musée d’Art Moderne (Centre Pompidou), numéro intitulé « Le cinéma surpris par les arts ». Ses travaux actuels portent sur les relations entre techniques et esthétiques ainsi que sur l’improvisation en tant que mode de création au cinéma, avec notamment la publication récente, aux éditions Yellow Now, d’un essai intitulé Improviser le cinéma (2011).

Bertrand Ogilvie

Université de Paris 8- Vincennes Saint-Denis (France)

Bertrand Ogilvie, psychanalyste, professeur de philosophie à l’Université de Paris 8 Vincennes Saint-Denis. Longtemps chroniqueur à Jazz Magazine, auteur de livres et d’articles sur la psychanalyse (Lacan/ Le sujet), la philosophie ( L’Homme jetable, Le Travail à mort) et le jazz.

Emmanuel Parent

Université Rennes 2 (France)

est maître de conférences en musique à l’université de Rennes-II. Ses recherches portent sur les musiques afro-américaines et leur théorisation par les intellectuels et musiciens noirs américains. Il est par ailleurs membre du comité de rédaction de Volume ! la revue des musiques populaires.

Marc Perrenoud

Université de Lausanne (Switzerland)

Marc Perrenoud est sociologue à l’Université de Lausanne, spécialiste du travail artistique et auteur de nombreuses publications scientifiques sur les pratiques musicales et le métier de musicien dont notamment Les musicos. Enquête sur des musiciens ordinaires, La Découverte, 2007 ; L’artiste pluriel. Démultiplier l’activité pour vivre de son art (dir. avec M.-C. Bureau et R. Shapiro), Septentrion, 2009 ; Travailler, produire, créer. Entre l’art et le métier (dir.), L’Harmattan, 2013 ou Les mondes pluriels de Howard Becker. Travail sociologique et sociologie du travail (dir.), La Découverte, 2013. .

Alexandre Pierrepont

Université Paris VII / Denis Diderot (France)

Anthropologue travaillant sur ce que Patrick Chamoiseau a nommé « la diversalité », du poétique au politique et retour, sur les phénomènes de « double conscience » et les altérités internes aux sociétés occidentales – plus particulièrement sur les musiques afro-américaines en tant qu’institution sociale alternative, Alexandre Pierrepont partage son temps entre l’Amérique du Nord et la France, entre les institutions universitaires (Paris 7 - Denis Diderot, Sciences Po et le Columbia-Penn Program à Paris) et les différents « mondes du jazz ». S’employant à faire communiquer, sur le terrain, l’univers de la recherche scientifique et celui de l’expérimentation musicale ou sociomusicale. Comme dans The Bridge, réseau d’échanges transatlantiques regroupant plusieurs dizaines de musiciens français et de Chicago, et d’institutions des deux continents liées à la musique dite « créative ».
Conseiller artistique et directeur de projets (de la performance à la conférence, de l’atelier à la résidence) pour plusieurs festivals et labels de jazz et de musiques improvisées, programmateur de la série de concerts « Bleu Indigo » au musée du quai Branly, il est également membre du comité de rédaction de L’Art du jazz, et de Multitudes, et ses articles sont régulièrement publiés dans la presse musicale spécialisée, ainsi que dans de nombreuses revues à caractère scientifique ou politique. Alexandre Pierrepont a organisé plusieurs forums et colloques autour des questions liées aux faits d’arts et aux faits de société, aux positions d’entredeux mondes caractéristiques de l’expérience afro-américaine du monde, et de notre « post-modernité ». Auteur de « Le Champ jazzistiques » (Editions Parenthèses), il prépare deux ouvrages, l’un sur l’Association for Advancement of Creative Musicians (AACM), et l’autre, co-dirigé avec Philippe Carles, sur l’histoire contemporaine du jazz et de la musique créative (1970-2010). Enfin, il collabore régulièrement avec des improvisateurs sur des projets associant, de manière originale, poésie et musique, dont rendent compte les disques « Maison Hantée », avec Mike Ladd ; « Passages », avec Didier Petit, pour le label Rogue Art, et dernièrement le premier disque de la formation Bonadventure Pencroff : « De Fortune », sur MZ Records.

Christophe Pirenne

Université de Liège (Belgium)

est docteur en musicologie de l’Université de Liège et s’est spécialisé dans l’étude des musiques “populaires” du XXe siècle. Son principal domaine de recherche est le rock dit « progressif », abordé dans sa thèse de doctorat et qui a donné lieu au livre Le rock « progressif » anglais (1966 à 1977) (Honoré Champion, 2005). Il a également étudié le rock dit « cosmique » au Forschungszentrum Populäre Musik de l’Université Von Humboldt (Berlin) grâce à une bourse de la Fondation Von Humboldt. Il vient de publier une vaste synthèse de l’histoire du rock (Fayard, 2011).
Outre cet axe de recherche, ses travaux concernent également l’histoire musicale de la Belgique depuis 1830. Ils ont donné lieux à plusieurs publications dont L’Ensemble Musiques Nouvelles et les musiques nouvelles en Wallonie et à Bruxelles (Mardaga, 2004). En parallèle, Christophe Pirenne est administrateur délégué de la firme de disque Musique en Wallonie et éditeur de la Revue de la Société liégeoise de musicologie.
Son troisième champ de recherche concerne les politiques culturelles, en particulier dans le domaine musical. Dans ce cadre, il travaille plus particulièrement sur la notion de bassin culturel.
Christophe Pirenne enseigne l’histoire de la musique et les politiques culturelles à l’Université de Liège et à l’Université de Louvain-la-Neuve.

Paul Rinzler

California Polytechnic State University (U.S.A.)

is Director of Jazz Studies at California Polytechnic State University in San Luis Obispo, California. He received his doctorate in Theory/Composition with a secondary emphasis in Jazz Pedagogy from the University of Northern Colorado. On his jazz piano trio CD, Active Listening, Cadence magazine noted « impressive trio interplay, » and « rich dialogues. » He appears as a special guest artist on the recent collective improvisation CD Short to the House. His articles on jazz have appeared in The Annual Review of Jazz Studies and The New Grove Dictionary of Jazz. Scarecrow Press published Rinzler’s latest book, The Contradictions of Jazz.

Lorraine Roubertie Soliman

Université Toulouse Jean Jaurès (France)

Lorraine Roubertie Soliman est docteure en musicologie de l’Université Paris 8 Vincennes/Saint-Denis, où elle a également contribué à la création d’un parcours de Master spécialisé “Critique, journalisme et production radiophonique” au sein du département de musique. Ses recherches portent sur la transmission du jazz, notamment en Afrique du Sud. Elle fait partie du groupe de recherche Éducation Musicale et Intégration Sociale (EMIS), rattaché au Laboratoire des Idées / Structuration des Mondes Sociaux, à l’Université Toulouse Jean Jaurès. Elle travaille actuellement à la réédition de la biographie du pianiste Chris McGregor pour les Presses Universitaires du Midi. Elle écrit régulièrement dans Jazz Magazine/Jazzman et Politis.

Pierre Sauvanet

Université Bordeaux Montaigne (France)

Né en 1966, agrégé de philosophie, ancien élève de l’ENS Fontenay-Saint-Cloud, Pierre Sauvanet est Professeur d’esthétique à l’Université Bordeaux Montaigne, où il est directeur adjoint de l’unité de recherches CLARE. Ses recherches (qui s’appuient aussi sur une pratique) portent avant tout sur une approche philosophique des phénomènes rythmiques, dans des contextes aussi différents que la pensée grecque, l’histoire de l’esthétique, la survivance des images, les relations entre les arts, le jazz et les musiques improvisées. Il a publié une douzaine d’ouvrages (dont Jazzs, avec Colas Duflo, éditions MF, 2003, rééd. 2008) et une soixantaine d’articles.

Yannick Séité

Université Paris VII / Denis Diderot (France)

Enseignant à l’Université Paris Diderot, Yannick Séité est un spécialiste de la littérature et de la pensée des Lu­mières. À côté de ses travaux sur la littérature et souvent en ré­sonance avec eux, il a publié, dans une perspective d’histoire culturelle et d’anthropologie, de nombreux articles consacrés au jazz. Par exemple, seul ou en collaboration, « Le Jazz à la lumière de Jean-Jacques Rousseau » (L’Homme, n° 158-159, avril-sept. 2001), « Anthropologie d’un tube des années folles » (Gradhiva, au Musée du Quai Branly, n° 4 nouv. série, 2006), « Critique de l’improvisation » (L’Improvisation : ordres et désordres, Textuel, n° 60, 2010), « Les Musiques fantômes d’Albert Alexander Smith & Eugene McCown » (L’Art du jazz, Paris, Éditions du Félin, 2011), « Mac Orlan jazz writer » (La Catastrophe apprivoisée. Regards sur l’histoire du jazz en France, Paris, Paris, Éd. Outre Mesure, 2013), « L’Inscription de la musique dans l’anthologie Negro » (Gradhiva n° 19, mars 2014, « L’Atlantique noir » de Nancy Cunard. Negro Anthology, 1931-1934.
Ayant longtemps collaboré au mensuel Jazz Magazine, il a été, en 1989, le di­recteur artistique du disque accompagnant l’exposition Philippe Soupault Voyageur magnétique, disque qui associait, à des plages interprétées par des musiciens de jazz fréquentés de près par le poète surréaliste dans les années 1920 (Mazie Mullins, Frank Withers, Louis Mitchell…), des œuvres créées pour la cir­constance par des improvisateurs européens de premier plan : Sylvain Kassap, Günter « Baby » Sommer, Dirk Engelhardt, Didier Levallet… Auteur de pochettes de disques pour Universal-Jazz (Rodney Kendrick, Trio Kuhn­–Jenny-Clark–Humair…) ou pour Dominique Pifarély (Prendre corps), il a rédigé en 2006 la postface de la réédition, aux éditions Labor, de la Nouvelle Histoire du jazz, de Robert Goffin. Son essai Le Jazz, à la lettre, paru aux PUF en 2010, a obtenu en 2011 le Prix des Muses pour le livre de jazz.

Jedediah Sklower

Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3 (France)

Jedediah Sklower est doctorant en sciences de l’information et de la communication (Paris 3) et en histoire culturelle (Paris 1). Son travail de thèse porte sur le monde du rock en France, dans les années 1960-70. Il enseigne les théories de la communication à Sciences Po Paris et l’histoire et l’esthétique des musiques actuelles à l’Institut Catholique de Lille. Il est membre du comité de rédaction de Volume ! la revue des musiques populaires depuis 2008. Il a publié Free jazz, la catastrophe féconde (L’Harmattan, 2006), dirigé Countercultures and Popular Music avec Sheila Whiteley (Ashgate, 2014) ainsi que le dossier “Écoutes” de la revue Volume ! (Éd. Mélanie Seteun, 2013).

Peter Szendy

Brown University (U.S.A.)

Peter Szendy est professeur en humanités et en littérature comparée à l’université de Brown et conseiller musicologique pour les programmes de la Philharmonie de Paris. Il est notamment l’auteur de : Prêter l’oreille. Petite conférence sur l’écoute (Bayard, 2017) ; A coups de points. La ponctuation comme expérience (Minuit, 2013) ; Tubes. La philosophie dans le juke-box (Minuit, 2008) ; Sur écoute. Esthétique de l’espionnage (Minuit, 2007) ; Membres fantômes. Des corps musiciens (Minuit, 2002) ; Écoute, une histoire de nos oreilles (Minuit, 2001).

John Szwed

Center for Jazz Studies / Columbia University (U.S.A.)

is Professor of Music and Director of the Center for Jazz Studies at Columbia University. Previously he was John M. Musser Professor of Anthropology, African American Studies, and Film Studies at Yale University and was Louis Armstrong Professor of Jazz Studies at Columbia. His books include Jazz 101, So What : The Life of Miles Davis, Space is the Place : The Lives and Times of Sun Ra, Alan Lomax : The Man Who Recorded the World, and in 2006 he was awarded a Grammy for Doctor Jazz, a book included with Jelly Roll Morton : The Complete Library of Congress Recordings by Alan Lomax. Szwed is now at work on a book about Billie Holiday.

Éric Thouvenel

Université Rennes 2 (France)

Maître de conférences en études cinématographiques à l’Université Rennes 2. Ses recherches portent sur le cinéma expérimental contemporain, Gaston Bachelard, et plus largement sur des questions d’esthétique et de théorie du cinéma et de la télévision. Il mène également une activité de programmateur dans différents lieux institutionnels et muséaux du Grand-Ouest.




| | Plan | Contact | Suivre la vie du site | |